Techniques spectroscopiques  - Généralités sur les méthodes spectroscopiques  -   Expériences de spectrophotométrie

Spectrophotométrie UV-Visible


La technique de spectrophotométrie ou d'absorptiométrie est basée sur la propriété de la matière, et plus particulièrement de certaines molécules, d'absorber certaines longueurs d'ondes du spectre UV-visible. Elle permet de réaliser des dosages grâce à la loi de Beer-Lambert qui montre une relation de proportionnalité entre l'absorbance et la concentration, aussi bien qu'une étude structurale des complexes par l'étude des spectres d'absorption.

Cette méthode est basée sur l'utilisation d'un spectrophotomètre qui détermine l'absorption d'une solution pour une longueur d'onde donnée ou pour une plage de longueurs d'ondes judicieusement choisie.


Un spectre UV-visible ressemble à ceci : une courbe d'absorbance A en fonction de la longueur d'onde.

A ­

® l

Le domaine UV s'étale entre 10 et 400 nm mais la plupart des spectroscopes ont comme limites 190 à 400 nm. De plus, ces appareils permettent aussi d'accéder aux longueurs d'ondes visibles, entre 400 et 750 nm.

Avant de rentrer dans les détails, commençons en disant que les deux grandeurs caractéristiques d'une molécule en spectroscopie UV-visible seront sa longueur d'onde d'absorption maximale (lmax) et son coefficient d'absorption (emax) à lmax donné.

Précisons que la lmax correspond à la longueur d'onde la mieux absorbée par la molécule, et emax l'aptitude plus ou moins importante à absorber les photons à cette longueur d'onde.

Ces deux valeurs caractérisent un site de la molécule, site dont la structure possède l’aptitude à absorber les électrons UV ou visible. Ce site s’appelle un chromophore.


Bibliographie

  • Meyer R. et Denier C. 1996 - Spectroscopie pratique dans le domaine du visible et de l'ultraviolet - Bull. Un. Phys., 784, p. 895-908.

Bibliographie expérimentale

  • Denier C., Meyer R. et Biasini G. 1996 - Spectroscopie : apprentissage et évaluation - Bull. Un. Phys., 784, p. 909-916. Exemple du paranitrophénol.
  • Bianco M., Iturriaga H., Maspoch S. et Tarin P. 1989 - A Simple Method for Spectrophotometric Determination of Two-Components  With Overlapped Spectra - J. Chem. Ed., 66, p. 178-180.
  • Tan B. et Soderstrom D.N. 1989 - Qualitative aspcets of UV-Vis Spectrophotometry of b-Carotene and Lycopene - J. Chem. Ed., 66, p. 258-260.

Chlorophylle

  • Diehl-Jones S.M. 1984 - Chlorophyll Separation and Spectral Identification - J. Chem. Ed., 61, p. 454-456. Chromato-colonne et spectro uv-vis.

 


© Copyright, Paris 2002, tous droits réservés pour tous pays.