New horizons : une sonde spatiale unique

New horizons : une sonde spatiale unique

New Horizons

est le nom de la sonde spatiale lancée en 2006 par la NASA afin de recueillir des données sur la composition, la morphologie et la géologie de Pluton, mais aussi de ses lunes, dont les principales sont Charon et Nyx. Elle tentera également d’obtenir des informations concernant les glaces et les roches qui y affleurent, et de décrire l’atmosphère de la planète naine ainsi que ses probables interactions avec les vents solaires.

D’un point de vue structurel, New Horizons présente une forme triangulaire et est surmontée d’une antenne parabolique à haut gain. L’ensemble a une taille de 2,20 m par 2,70 et pèse au total 478 kg (lors du départ de la Terre), incluant 77 kg d’ergol (hydrazine) et 30 kg d’instruments scientifiques au nombre de sept (utilisés pour l’optique et les mesures).

New Horizons ne ressemble à aucune autre sonde construite pour le moment, en raison de solutions novatrices qui y ont été intégrées. Sa construction repose sur un cylindre central en aluminium, dont les sommets sont occupés par des panneaux parallèles. Ces derniers supportent la totalité de la masse de la sonde au lancement, ainsi que les interfaces avec le lanceur et les réservoirs de carburant.

Son système de propulsion autonome sera utile pour corriger sa trajectoire ainsi que ses modifications d’altitude. 16 propulseurs à hydrazine seront répartis autour de la sonde, répartis en deux groupes séparés. L’hydrazine de la sonde sera confinée dans un réservoir en titane, pressurisé à l’hélium.

Mehdi